5 h 45 le matin… L’inconnu au sac à dos Arctéryx, De La Concorde

C’est tout simple, au fond.

Un matin de bonne heure, j’ai noté cet homme une première fois il y a quelques semaines, nous avons échangé quelques regards. Un jour, puis un second, un troisième… même manège, sans un mot. Que le bruit des yeux. Puis un jour, un sourire me vient aux lèvres, parce qu’il vient de se retourner très ostensiblement vers moi, à me regarder, avant de sortir du wagon. Les portes s’ouvrent, au revoir l’Étranger. Je le soupçonne très timide. Je le suis aussi. On est mal barrés. Et ce manège, avec quelques variantes, se poursuit sur des semaines. Il en faut de la patience… :-)

J’ai réfléchi. Ce serait stupide de laisser passer cette chance. Cette chance de quoi, au fait? Celle, déjà, de faire plus ample connaissance.

D’où cette bouteille à la mer…

Qui sait?

    Détails

  • Métroorangeà De la Concorde.
  • Une rencontre faite le 9 mai 2012.
  • Rédigé par une femme pour un homme.
  • Publié le vendredi 11 mai.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.